LINEAIRES / L'EQUIPEMENT / Ils font pousser des légumes dans les rayons

.

Ils font pousser des légumes dans les rayons [B. Merlaud]

7 Juin 2016

Ils font pousser des légumes dans les rayons

En Europe et en Amérique du Sud, deux distributeurs expérimentent une nouvelle façon de vendre des légumes : ils les font pousser directement en rayon. C'est au client de les cueillir au moment de ses achats.

Au Brésil, la chaîne de supermarchés Zona Sul a installé en avril dernier, dans un magasin pilote, des tables de culture au beau milieu du rayon f&l, pour faire pousser des salades ou des herbes aromatiques.

L'initiative a été repérée en France par le magazine INfluencia .

Les clients urbains du supermarché, visiblement, sont ravis d'effectuer leur marché dans ce "potager", quitte à plonger le bout des doigts dans la terre. Le chiffre d'affaires, avance l'agence qui a organisé l'opération, a progressé de 18%.

Le distributeur a déjà décidé de reconduire l'expérience dans d'autres magasins.

Vidéo : le "jardin potager" de Zona Sul

En Allemagne, le grossiste Metro a équipé l'un de ses entrepôts, en février, d'une vraie mini serre. Occupant cinq mètres carrés au sol, la "ferme verticale" montée par la société Infarm permet de faire pousser des herbes aromatiques que les clients, là encore, cueillent eux-mêmes.

Dans les deux cas, les dispositifs sont évidemment frappants pour les consommateurs (ou les professionnels) qui fréquentent le magasin. Fraîcheur extrême des produits, plaisir de l'interaction, l'effet est garanti.

Mais on est encore loin d'une révolution annoncée de la distribution.

Outre l'entretien que ces "potagers" nécessitent (cultiver des plantes, c'est un métier), la capacité de production de ces différents dispositifs ne permet pas d'envisager autre chose que des offres de complément.

Même les 1900 mètres carrés de serres montés sur les toits d'un Whole Foods Market à Brooklyn, depuis 2012, n'assurent qu'une production annuelle de 90 tonnes de légumes. Bien loin de suffire à l'approvisionnement normal du magasin.

Le potager en rayon, dans ces conditions, reste surtout une (belle) opération d'image. A réserver plutôt, donc, à des spécialités pointues ou des produits d'impulsion, qui poussent assez vite et que les clients seraient alors tentés d'acheter "par jeu".

Vidéo : la mini serre installée chez Metro