LINEAIRES / L'EQUIPEMENT / Franprix ose l'encaissement mobile ultime

.

Franprix ose l'encaissement mobile ultime [B. Merlaud]

4 Avril 2016

Franprix ose l'encaissement mobile ultime

Franprix s'est doté d'une solution technique d'encaissement mobile (CB et espèces) qui lui permet d'envisager la suppression des caisses classiques dans ses plus petits magasins. Le dispositif viendra aussi en renfort dans les autres points de vente de l'enseigne.

Deux sites pilotes sont équipés de la nouvelle solution depuis le 31 mars. Le distributeur a déjà prévu de l'installer dans une centaine de magasins d'ici la fin 2016.

Franprix a poussé jusqu'au bout le principe de l'encaissement mobile. "C’est la première fois en France qu’une solution aussi aboutie est développée, se réjouit-on chez le distributeur. Elle intègre 100% des fonctions d’une caisse physique."

Le personnel "mobile" pourra en effet accepter les paiements par carte bleue, en espèces ou en titres restaurant. Le programme de fidélité est pris en charge, tout comme les promotions et même l'arrondi solidaire proposé par l'enseigne.

Le tablier du personnel a été adapté, avec un support tablette, des poches spéciales et un monnayeur pour gérer les espèces

En pratique, une "bague scanner" permet de lire les codes-barres. Une tablette (accrochée autour du cou) reprend l’intégralité des fonctions d'une caisse physique classique, grâce à une connexion WiFi sécurisée. Et un terminal de paiement électronique gère les règlements par carte ainsi que l’édition des tickets clients, n’importe où dans le magasin. Seule la pesée des produits n'est pas possible.

Le tablier "mandarine" du personnel a même été adapté, avec un support tablette, des poches spéciales et un monnayeur pour gérer les espèces.

"En période d’affluence, ce nouveau système permettra d’ajouter une ou plusieurs caisses en quelques secondes", explique Stéphane Tuot, le responsable des flux chez Franprix. Dans les petits magasins, les caisses mobiles pourront carrément se substituer aux caisses physiques.

"Les espaces libérés permettront de proposer de nouveaux services complémentaires", ajoute Jean-Paul Mochet, le directeur général de Franprix, qui se réjouit de renforcer ainsi la proximité avec le client, tout en réduisant le temps d'attente en caisse.

Le distributeur ne dit mot, en revanche, sur les risques de démarque associés à l'encaissement mobile, ni sur la façon dont il prévoit de s'en prémunir.

Ce nouveau dispositif fera partie intégrante du nouveau concept de l'enseigne ("mandarine"), apparu en 2015 et en cours de déploiement . Au quatrième trimestre 2015, les magasins Franprix ainsi rénovés ont vu leur trafic client progresser en moyenne de 9%.