LINEAIRES / L'EQUIPEMENT / Des casiers de retrait livrés par drone

.

Des casiers de retrait livrés par drone [B. Merlaud]

9 Juin 2016

Des casiers de retrait livrés par drone

DHL a testé pendant trois mois l'expédition et la réception de colis grâce à des drones et des casiers automatiques, le tout fonctionnant en parfaite autonomie.

Avec des capacités de vol et de chargement qui ne cessent de s'accroître, les drones pourraient finir par s'inviter dans le quotidien des GMS et des clients.

Évidemment, on est encore loin, ici, du fantasme de la livraison à domicile par drone. Mais le modèle testé par DHL a le mérite d'avoir fait ses preuves en conditions réelles.

Le dispositif repose sur l'installation de casiers automatiques, qui servent également de base de décollage et d'atterrissage aux drones.

Le colis est chargé par la machine dans le ventre d'un drone puis l'appareil rejoint sa base de destination en pilotage automatique. Une fois arrivé, il est "libéré" de sa cargaison de la même manière. Le colis sera remis au client lorsqu'il viendra saisir le code correspondant à sa commande.

De janvier à mars 2016, DHL a testé ce nouveau modèle logistique en milieu montagneux. Dans les Alpes bavaroises, à la frontière avec l'Autriche, les résidents de la station de Winklmoosalm ont ainsi pu se faire livrer des articles de sport ou des médicaments.

Des charges de 2 kg, sur 8 km de distance

Les drones de DHL, baptisés "Parcelcopters", se sont montrés capables de transporter des charges de 2 kg, sur 8 km de distance et 500 m de dénivelé, à la vitesse de 70 km/h.

Il y a encore trois ans, la charge utile des drones testés par DHL n'était que de 1,2 kg, avec une autonomie maximale d'un kilomètre.

À Winklmoosalm, une livraison classique par la route, depuis la vallée, aurait mobilisé un chauffeur pendant 30 minutes pour l'aller, autant pour le retour durant la saison hivernale. Les drones, eux, faisaient le parcours en 8 minutes, sans intervention humaine (grâce à un espace aérien spécialement réglementé pour ce projet).

Ce premier test, en l'état, a déjà de quoi laisser songeurs les propriétaires de magasin en montagne qui rêvent de pouvoir livrer facilement les stations de sports d'hiver. Mais les applications potentielles, quand les drones seront capables de transporter des charges plus lourdes, voire dans des conditionnements isothermes, sont évidemment bien plus vastes.

"Nos technologies et processus ont atteint un niveau de maturité qui ouvre la voie à des essais en zone urbaine", a ainsi déclaré avec gourmandise Jürgen Gerdes, membre du conseil d'administration de la division Post/ E-commerce/Parcel du groupe Deutsche Post DHL.

Vidéo : les drones et les casiers de retrait automatiques de DHL

Les Ateliers du Drive 2016

Intéressé par le drive et le e-commerce alimentaire ? Ne manquez pas, le 27 septembre prochain, les Ateliers du Drive 2016 : le rendez-vous annuel du circuit organisé par les Editions Dauvers et Linéaires.

Laissez une demande ici pour recevoir en avant-première le programme de la journée dès qu'il sera finalisé.